Vente sur saisie immobilière au dépens des époux Le Meudec à Priziac

L'oncle de mon arrière-arrière-grand-mère, François Louis Le Meudec, était un cultivateur de Bennevel à Priziac. Il a épousé Marie Magdeleine Le Carff, le 26 avril 1872. Celle-ci vivait avec sa famille au hameau Bresselien à Priziac.

Suite à un décès dans la famille de son épouse, François Louis Le Meudec ainsi que son beau-frère Philippe, ont acquis plusieurs biens immobiliers à Bresselien.
(Pour en savoir plus voir: Acte de vente du 4 octobre 1879, enregistré par Maitre Le Guen, notaire à Langonnet Héritiers Le Carff / Le Meudec, Philippe)

Cependant, le couple Meudec semble ne pas avoir pu faire face à ses obligations financières. Certains biens ont donc été saisis en 1889 puis d'autres en 1890, comme on peut le découvrir dans ces extraits d'annonces de vente sur saisie immobilière parues dans le Journal de Pontivy.

Les annonces permettent de découvrir un descriptif détaillé des propriétés:



Mariage double d'amoulangeurs morbihannais au XVIIIeme

Je suis cette fois-ci la trace de mes ancêtres bretons originaires du Morbihan. 
Je m'arrête fin XVIIème sur l'acte de mariage de mes ancêtres Joseph Le Faucheur et Louise Juguet (sosa 312 et 313).

Ils se sont mariés le 10 février 1779 à Plouray (Morbihan) en même temps que leur frère et soeur respectifs.


Extrait du double acte de mariage Le Faucheur - Juguet - 1779 - Plouray

Désiré Isidore Roulland, herbager en Pays de Bray au XIXe siècle

Aujourd'hui, j'ai choisi de partager avec vous la vie de mon ancêtre Désiré Isidore Roulland (sosa 40). Pour écrire son histoire, j'ai suivi les conseils d' Elise du blog Auprès de nos Racines qui propose une méthodologique très complète en 26 questions.

L'enfance de Désiré Isidore Roulland


Désiré Isidore Roulland est né et a passé son enfance à Hodeng-Hondenger, en pays de Bray. C’est une petite commune d’à peine 500 habitants, qui avait déjà vu naître sa mère.

Le garçon est né le 18 octobre 1833 et a surement été baptisé le lendemain dans l’une des deux belles églises de la commune. (Notre-Dame ou Saint-Denis).

Désiré Isidore est né quasiment un an jour pour jour après le mariage de ses parents. Il est leur premier enfant. 
Sa mère, Rose Véronique Dubois est, elle aussi, née à Hodeng Hondeger et y a passé son enfance. Son père vient de Mauquenchy à 10 km de là.

Désiré Isidore est issu d'une famille d'exploitants agricoles. Ses parents étaient herbagers tout comme l’étaient ses grands parents paternels et maternels ainsi qu’un grand nombre de paysans normands. Élever des vaches rapportait plus que les cultures traditionnelles.

Carte Cassini - Parcours de vie de Désiré Roulland

L'affaire Brument et Foucaux: adultère et empoisonnement en 1844

En cherchant quelques indices sur la vie sociale et économique de mes ancêtres dans la presse ancienne, je suis tombée sur une affaire qui a défrayée la chronique en 1845: une histoire d'adultère qui a conduit à deux empoisonnements à l'arsenic dans deux communes près d'Argueil (Seine-Inférieure).

Résumé de l'affaire Brument - Foucaux

Au hameau de Normanville demeuraient les époux Foucaux. A quelques kilomètres de là, vivaient les époux Brument à Saint-Lucien.
Les deux hommes se connaissaient et s'étaient même fréquenté. Mais il vint un moment où il fut de notoriété public que la Rose Anatolie Jeanne, épouse Foucaux voyait en cachette Jean François Brument.


Carte Cassini - Saint-Lucien & Normanville

Antonio Genesta et Antonia Tuduri, colons minorquins en Algérie au XIXe

Voici l'histoire de mes arrière-arrière-arrière-grands-parents minorquins Antonio Genesta et Antonia Tuduri .

Né à Ciutadella de Minorque en 1826, fils de Joseph Genestar et Juana Barcelo et avant-dernier d’une fratrie de 5 enfants,  Antonio Genesta, très jeune, part pour l’Algérie, tout comme son frère Rafael,  pour y travailler comme journalier. Il y épouse une jeune minorquine, venant elle d’Alaior . La jeune femme de 4 ans sa cadette, Antonia Margarita Rosa Tuduri, est elle aussi venue tenter sa chance en Algérie avec ses parents, Geronimo Tuduri, Angela Frabregas et l’ensemble de sa fratrie.

Ces familles font partie de la deuxième vague d’immigration mahonnaise en Algérie, emmenant essentiellement des travailleurs de la terre. Employés dans les propriétés appartenant aux citoyens français, travaillant très dur et économisant pour exploiter leurs propres terres . 
Les témoins de l’époque vantent les qualités du Mahonnais : " Il est cultivateur de naissance; il est sobre, économe dans son ménage et dans ses outils de culture, il est laborieux ; en outre il aime la vie de famille et a toutes les qualités de l’homme rangé et moral. Un autre précise : aux environs d’Alger, des mahonnais, habiles jardiniers, exploitent ces terres et les louent sur le pied de 1 000 à 1 500 francs l’hectare ; le voisinage du marché et la quantité d’engrais de la ville leur permettent d’assez beaux bénéfices. "

En 1880, on compte 10 000 mahonnais dans l’Algérois soit plus de 40% de la population minorquine.

Le couple de nouveaux mariés s’installe sur Alger où ils ont 4 enfants : Jeanne en 1850, Angélique, trois ans plus tard, Joseph en 1855 et Antoinette en 1861. La famille s’est entre temps installée à Ain Taya puis au Cap Matifou au plus près de la famille d’Antonia : Tony est mentionné comme étant cultivateur mais également aubergiste en 1861 .

Extrait de la fiche matricule de leur fils Joseph Genesta

Igor Martinovsky, un russe blanc à Paris



Igor MARTINOVSKY est l'un de mes ancêtres qui m'intrigue le plus . Seulement deux générations nous séparent mais je ne sais quasiment rien de lui.

Photo de mariage d'Igor Martinovsky et de Marcelle Lemestre
Mon arrière-grand-père est né en 1900 à Ouman en Russie, ville située actuellement en Ukraine. Les seules choses que je sache sur Igor avant son arrivée en France sont :
¤ les noms de familles de ses parents MARTINOVSKY et GOLIATOVSKY
¤ qu’il a été Cadet dans l’armée du Tsar (selon les dires de son fils) 
¤ que la famille MARTINOVSKY a été surement massacrée par les bolchevicks en 1918.

Mariage Roulland-Petit à Bézancourt en 1930: la photo de groupe


Mes arrières-grands-parents , Alfred Marcel Eugéne Roulland et Geneviève Marie Petit, se sont mariés à Bézancourt (Seine-Inférieure, Normandie) le 23 avril 1930.
Voici une photo de groupe du jour du mariage; les personnes présentes ont été partiellement identifiées: